12 avr 2018

La traduction est une histoire d’amour

Poulin, Jacques

La traduction est une Jacques Poulin

Jacques Poulin est l’un des écrivains vers lesquels je me tourne quand j’ai envie de trouver tendresse, douceur et délicatesse. Et La traduction est une histoire d’amour m’a comblée.

J’aime bien retrouver dans un roman des références littéraires. À celles qu’a citées Marie-Anne, j’en ajouterai une qui donne tout son sens au titre. Marine a suivi un cours universitaire, « La traduction est une histoire d’amour » (après tout, pas banal comme titre d’un cours), qui s’inspirait des Lettres à Milena de Franz Kafka. Le professeur avait ainsi résumé l’approche de Milena à la traduction des œuvres de Kafka : « Chaque jour, pour être fidèle à votre texte, mes mots épousent les courbes de votre écriture, à la manière d’une amante qui se blottit dans les bras de son amoureux. » (p. 112-113)

Milena et Kafka ont vécu une histoire d’amour… Marine aussi est amoureuse. Très secrètement. L’écrivain et sa traductrice sont bien ensemble. Comment résister à un tel appel ?

Membre : Outremont

Poulin, Jacques. La traduction est une histoire d’amour, Éditions Leméac, Actes Sud, 2006, 132 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*