22 juin 2017

La traduction est une histoire d’amour

Poulin, Jacques

La traduction est une Jacques Poulin

Roman fluide, poli comme un beau caillou de mer. Tendresse et poésie de cet auteur du nouveau monde (Amérique) et de la ville de Québec. Belle suite avec L’anglais n’est pas une langue magique (2009).

Ce qu’on peut lire en quatrième de couverture : « Un vieil écrivain, monsieur Waterman, vit à Québec dans une tour. Sa traductrice, la jeune Marine, est une Irlandaise aux cheveux roux et aux yeux verts ; elle habite un chalet à l’Île d’Orléans, parmi les chats, les ratons laveurs, les hérons bleus et les chevaux de course à la retraite. Entre ces deux personnages se tisse une relation amoureuse peu ordinaire : elle naît sur la Piste de l’Oregon, grandit avec leur passion commune pour la musique des mots et atteint sa maturité dans une enquête sur une mystérieuse adolescente qui leur met le coeur à l’envers. »

Membre : Outremont

Poulin, Jacques. La traduction est une histoire d’amour, Éditions Leméac, Actes Sud, 2006, 132 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*