18 oct 2018

La Solitude des nombres premiers

Giordano, Paolo

La Solitude des nombres premi grand format

Tout le monde a encensé ce roman. Il est vrai qu’il est fort bien écrit même dans sa traduction (sauf quand il dit, je cite de mémoire : « […] il était couché à côté d’elle, dans la même position, la cheville du pied gauche appuyée sur son talon droit… » Essayez ça pour voir, vous m’en donnerez des nouvelles).

C’est une écriture moderne, vive, qui met en scène de jeunes personnages qui vivent des tourments liés à la solitude qui ne sont pas inintéressants, au contraire. Mais…

Mais quelle froideur de style, d’écriture, de sentiments. Les mathématiques, l’algèbre, les nombres, les théorèmes prennent une place tellement importante dans la tête de Mattia qu’on n’est pas étonné que tout foire autour de lui.

Titre original : La Solitudine dei numeri primi

Membre : Rosemont

Giordano, Paolo. La Solitude des nombres premiers, Éditions du Seuil, 2008, 2009, 329 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*