27 avr 2017

La Solitude des nombres premiers

Giordano, Paolo

La Solitude des nombres premi grand format

C’est le premier roman de cet auteur né en 1982. Il a gagné le prix Strega en 2008. Comment un auteur si jeune peut-il écrire une histoire avec tant de sensibilité et de connaissance des profondeurs de l’humain ? C’est une vieille âme, c’est certain.

Il écrit : « Les nombres premiers ne sont divisibles que par un et par eux-mêmes […] Ce sont des nombres soupçonneux et solitaires […] certains possèdent un jumeau dont ils ne sont séparés que par un nombre pair. »

On suit la vie de Mattia et d’Alice, de l’adolescence à l’âge adulte où leurs existences ne cesseront de se croiser, de s’effleurer et de s’éloigner dans l’effort d’effacer les obstacles qui les séparent. Je suis encore sous le choc, c’est un auteur que je vais suivre.

Titre original : La solitudine dei numeri primi

Membre : Laval

Giordano, Paolo. La Solitude des nombres premiers, Éditions du Seuil, 2008, 2009, 329 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*