24 jan 2019

La Route du lilas

Dupont, Éric

La Route du Lilas

Qui a lu La Fiancée américaine (2012), du même auteur, est très tenté de lire ce nouvel ouvrage qui est un traité de botanique savant tout en étant un roman touffu. Difficile de résumer tant d’histoires qui s’entremêlent, paraissant ne rien à voir avec le thème du livre et qui finissent toutes par avoir des liens entre elles.

La Route du lilas est un roman sur les femmes et la condition féminine. Deux Américaines féministes traversent les États-Unis à la recherche des lilas en fleurs dont l’odeur est un déclencheur de mémoire. Avec l’espoir de vivre un éternel printemps, car dès que les lilas se fanent, elles reprennent la route dans leur camping-car pour en trouver d’autres florissants.

Elles recueillent Pia, une Brésilienne, femme impétueuse et alcoolique, qui cherche à passer dans l’illégalité la frontière canadienne pour fuir la justice de son pays. Les deux Américaines lui demandent, en compensation, d’écrire tous les soirs des pans de sa vie. Pia a la plume très féconde et raconte son séjour à Paris avec un compatriote, le brillant Thiago, photographe qui poursuit Édith Piaf dont on annonce la mort prochaine.

Toujours à Paris, Pia s’éprend d’amour pour une Québécoise, Thérèse, dont elle recherchera plus tard au Québec la fille, Rose, alors qu’elle s’intéresse fort peu à sa propre fille Simone, conceptrice d’émissions populaires au Brésil.

Pia raconte aussi, avec beaucoup de suspense, de fougue et de détails le roman de Léopoldine, duchesse d’Autriche, devenue la première impératrice du Brésil.

Ce livre est une succession de romans qui s’enchevêtrent et qui nous font entrer peu à peu dans l’imaginaire débridé de l’auteur, érudit par ailleurs, ayant l’art de raconter des histoires jusqu’à l’infini au point que les dernières sont si extravagantes (et se voulant, peut-être, futuristes) que la lectrice que je suis a décroché à partir des chapitres relatant l’histoire de Jacqueline (p. 485).

C’est dommage, car jusque-là, tout lecteur est fasciné par la culture, la passion et le style très vivant d’Éric Dupont et aussi par son intérêt pour la situation des femmes dans ce monde.

Membre : Outremont

Dupont, Éric. La Route du lilas, Éditions Marchand de feuilles, 2018, 592 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*