31 août 2012

La Pluie de néon

Burke, James Lee

Ce n’est pas le meilleur des Dave Robicheaux, mais c’est le premier de la série et si on veut comprendre l’état d’esprit dans lequel évolue ce personnage, c’est éclairant. Il a fait le Viêt Nam. Il est lieutenant de police dans un bled de la Louisiane. Il a perdu sa femme, a de gros problèmes d’alcool, mais surtout, surtout, il n’en fait qu’à sa tête… De cochon ? On peut dire ça comme ça. L’autorité n’est pas sa tasse de thé. Par ailleurs, l’écriture de Burke est assez particulière : cet auteur appréhende la réalité avec son nez. Les descriptions des odeurs, dans tous ses romans, sont hallucinantes. Et s’il y a un endroit aux États-Unis où les odeurs sont particulièrement fortes, c’est bien la Louisiane, avec ses bayous où la flore est en perpétuelle putréfaction. Si vous avez le coeur bien accroché, c’est un auteur que vous allez apprécier.
L’histoire ? « Avant de passer sur la chaise électrique, Johnny Massina rapporte au lieutenant Dave Robicheaux les rumeurs qui courent sur lui dans le milieu : sa tête serait mise à prix par des Colombiens. Il semble que Dave ait eu le tort de fourrer son nez là où il ne fallait pas, et d’insister. Deux semaines plus tôt, alors qu’il était en train de pêcher sur le bayou, Dave a en effet trouvé le cadavre à moitié immergé d’une jeune Noire. La police locale a conclu à une noyade accidentelle, mais Robicheaux est persuadé que la jeune fille a été droguée à mort avant d’être jetée à l’eau. Son acharnement à découvrir la vérité provoque une réaction en chaîne de morts violentes et d’atrocités. Ce qui ressemblait, au départ, à une banale affaire de drogue et de prostitution va déboucher sur un important trafic d’armes vers le Nicaragua et mettre en cause des nostalgiques de la grandeur américaine qui ont mal accepté la catastrophe du Viêt Nam. Dave lui-même ne sortira pas indemne des événements qui ramènent à sa mémoire de combattant des souvenirs cauchemardesques de la guerre et le poussent à chercher l’oubli dans des bars miteux [...] »

Titre original : The Neon Rain



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Montréal

Burke, James Lee. La Pluie de néon, Éditions Payot & Rivages, 1987, 1996.

Catégorie : Romans : policier/suspense

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*