12 mai 2022

La Patience des traces

Benameur, Jeanne

La Patience des traces

Après des études en psychiatrie, Simon a finalement choisi de devenir psychanalyste afin que les patients lui confient leurs maux à l’aide de mots. Ces derniers ont une importance capitale et lors des séances, Simon les note pour leurs sens premiers, leurs sens cachés et remercie pour tout ce qui lui est confié espérant ainsi conduire ceux qui s’allongent sur son divan sur la route du mieux-être.

Un matin, par maladresse, Simon laisse échapper de ses mains le bol que Mathieu, son ami d’enfance, avait offert à la mère de Simon. À la mort de cette dernière, Simon l’avait gardé, l’utilisant chaque matin en souvenir d’un temps révolu, mais important à ses yeux. Avec les deux morceaux de bol entre les mains, c’est tout le passé de Simon qui remonte à la surface, ce passé où il formait un trio inséparable avec Mathieu et Louise.

Simon réalise alors qu’il ne peut plus écouter, qu’il est épuisé, trop plein de mots et qu’il doit partir loin, très loin pour se retrouver et à son tour, mettre des mots sur ce qui le hante. Il trouve refuge sur une petite île du Japon où le temps semble s’être arrêté. Il est hébergé chez un couple discret et respectueux du mal-être qu’ils perçoivent chez leur invité.

Pour Simon, la flore et l’océan sont propices à sa reconstruction. Étrange signe du destin, l’hôte pratique l’art du kintsugi, une technique ancestrale japonaise de réparation de céramique, où il s’agit d’embellir ce qui a été brisé puis réparé.

Malgré la barrière de la langue ou peut-être grâce à la barrière de la langue, Simon va se confier, va poser des mots sur ce qui ne va pas et finalement pratiquer l’art du kintsugi sur son passé. J’ai beaucoup aimé ce roman écrit tout en délicatesse et apaisant.
Vous êtes Simon avec vos blessures, votre passé et incroyablement, la magie du kintsugi opère.

Membre : France

Cette suggestion est proposée par un lecteur du Pays de Romans – France, membre du club de lecture Troquez vos Irrésistibles et partenaire du Club Les Irrésistibles des Bibliothèques de Montréal.

Benameur, Jeanne. La Patience des traces, Éditions Actes Sud, 2022, 200 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter