09 juil 2020

La Nuit des temps

Barjavel, René

La Nuit des temps

J’ai lu ce roman pour la première fois quand j’étais adolescent ou jeune adulte (je ne me souviens plus).

J’ai longtemps considéré que c’était pour moi le meilleur roman de science-fiction français. Évidemment, avec le recul, je me rends compte que ce n’est pas si génial que cela, mais cela reste, malgré tout, une très bonne lecture.

Ce roman nous offre une belle histoire, pas trop compliquée – mais tout de même avec ses surprises et rebondissements – et une narration plutôt simple, ce qui fait que le récit se lit très bien.

Quand on s’arrête pour y penser, La Nuit des temps a de nombreux défauts. Le narrateur (et par extension, j’imagine, l’auteur) a une attitude très sexiste (les femmes sont belles et les hommes intelligents) et raciste (les savants asiatiques sont des « jaunes » et les gens à la peau noire sont les descendants des Martiens).

Et même si La Nuit des temps est maintenant considéré comme un classique de la littérature d’anticipation, il faut avouer que plusieurs éléments de l’histoire nous apparaissent comme plutôt clichés. Pire que cela, Barjavel a été accusé de plagiat, car son roman comporte des similitudes embarrassantes avec celui de l’Australien Erle Cox, Out of the Silence / La Sphère d’or, qui a été publié en feuilleton en 1919, puis édité en 1925.

Malgré ces défauts, La Nuit des temps reste un très bon roman qui m’a fortement marqué et que je recommande chaudement à tous.

Pour un lectorat adolescent (14+).

Membre : Claude J, Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension

Barjavel, René. La Nuit des temps, Éditions Presses de la Cité, 1968, 2011, 302 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter