11 avr 2019

La Liberté des savanes

Lalonde, Robert

La Liberte des savanes Lalonde

Robert Lalonde qualifie son livre de « carnets ». C’est exactement ça. Un bouquet de réflexions écrites au jour le jour sur la vie, sur ceux qui l’entourent, sur son monde intérieur. Je qualifierais ce texte de reposant. À lire en attendant les douceurs du vrai printemps.

Deux extraits (parmi cent autres) qui m’ont touché :

« C’est long se tirer au clair. C’est long trier ce qui dans l’héritage méritent de nous appartenir et ce dont il convient de se départir. Et ensuite c’est long encore de s’en départir tout à fait. C’est long de durer dans l’indécidé. C’est long d’attendre, de s’attendre. Mais lentement, insensiblement, on n’a plus la même façon d’aimer, plus la même manière de travailler, plus le même tour d’être avec les autres. »

« On se sait vieux à partir du moment où la peur nous mène. »

Membre : Saint-Jean-sur-Richelieu

Lalonde, Robert. La Liberté des savanes, Éditions du Boréal, 2017, 180 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*