15 oct 2020

La Folie de Dieu

Aguilera, Juan Miguel

La Folie de Dieu

Un roman extrêmement intéressant pour des lecteurs qui aiment l’histoire. Ici une fresque exceptionnelle qui nous fait connaître de grands personnages du Moyen Âge et qui est centrée sur celui de Ramon Lulle, poète, mathématicien, théologien chrétien et philosophe (1232-1315), membre de l’ordre de saint François. Il nous a laissé le terme de lullisme, pour désigner la recherche de la vérité dans tous les domaines du savoir.

On voyage donc à travers le Moyen-Orient à la recherche du « Royaume du Prêtre Jean », une légende qui a fait couler beaucoup d’encre. En 2000, Umberto Eco a écrit un article intéressant dans la revue Alliage à ce sujet.

Donc, un voyage culturel étonnant et passionnant, si on se munit d’un bon dictionnaire ou de Wikipédia.

La dernière partie est vraiment une œuvre de science-fiction, ce que j’aime moins, mais là aussi on apprend des choses intéressantes sur des inventions réelles provenant de l’Antiquité et que l’on ne soupçonne pas toujours.

Ainsi, les chemins de fer ont eu des précurseurs, les voies romaines, et avant, au sixième siècle avant Jésus-Christ, en Grèce antique, des chemins de pierres, de bois et d’un peu de métal pour faire circuler les chars de guerre.

Les « télécommunications » ont commencé grâce aux signaux de fumée des Amérindiens et aux signaux optiques dans la Grèce antique. Le feu grégeois, première arme de guerre issue du pétrole, utilisé en 670 au siège de Constantinople. Et voilà d’où vient le mot pétrole : « Petros », pierre, « Oléum », huile. Quel plaisir !

Le titre, La Folie de Dieu, vient de l’Épître aux Corinthiens de l’apôtre Paul : « La folie de Dieu est plus sage que les hommes et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes. »

Titre original : La locura de Dios

Membre : N.L., Île-des-Soeurs

Aguilera, Juan Miguel. La Folie de Dieu, Éditions Au diable Vauvert, 1998, 2001, 527 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter