26 juil 2013

La Fiancée américaine

Dupont, Éric

Que dire de cette épopée de presque 600 pages ? C’est d’abord une saga qui s’étend sur quatre générations, qui nous promène à travers quatre pays entre les années 1939 et 2000. L’un des héros est Le Cheval Lamontagne, homme fort de Rivière-du-Loup, véritable personnage rabelaisien né dans une crèche le soir de Noël… (En lisant les descriptions de ses exploits, je n’ai pu m’empêcher de penser à Louis Cyr). Et puis on traverse les générations avec l’histoire de l’esprit de clocher des villages du Québec et aussi les difficultés rencontrées par les femmes de l’époque et leurs secrets cachés. On raconte aussi la guerre par la voix d’un personnage retrouvé en Allemagne. On suit les chanteurs d’opéra en Italie. Et tout cela, avec comme fil conducteur, une tache de naissance en forme de clé de fa qu’on retrouve chez les femmes de l’histoire.
On ne s’ennuie jamais à travers ce roman dont le souffle épique m’a quand même laissée un peu essoufflée.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Lachine

Dupont, Éric. La Fiancée américaine, Éditions Marchand de feuilles, 2012.

Catégorie : Romans : québécois, Romans : relations familiales

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Une réponse pour “La Fiancée américaine”

Les Irrésistibles » La Fiancée américaine dit : - 4 octobre 2013

[...] oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici. Partager cet article sur : function fbs_click() [...]

Pour laisser un commentaire

*