28 avr 2016

La femme qui fuit

Barbeau-Lavalette, Anaïs

la femme qui barbeau

J’ai finalement lu La femme qui fuit. Je l’ai dévoré. Intense traversée de l’Amérique, du désir, de la folie et de l’abandon. Refus global. Libre, mais « seule sous les rafales ».

Membre : Rosemont

Barbeau-Lavalette, Anaïs. La femme qui fuit, Éditions Marchand de Feuilles, 2015, 378 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*