19 mai 2016

La femme qui fuit

Barbeau-Lavalette, Anaïs

la femme qui barbeau

Livre coup de cœur : j’ai aimé le format du livre, les épisodes courts, la découverte des débuts du réveil des Québécois, de Refus global, du rejet du règne de Duplessis, le début du féminisme qui n’avait pas encore de nom ; le fait aussi qu’une certaine révolution a commencé un peu partout en Amérique du Nord.
L’écriture est un peu difficile à suivre au début (du moins pour moi).
Je crois que je le relirai dans quelques semaines, car il va me hanter. Livre à digérer en paix, mais surtout à recommander.

Membre : St-Léonard

Barbeau-Lavalette, Anaïs. La femme qui fuit, Éditions Marchand de Feuilles, 2015, 378 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*