21 mai 2015

La femme qui attendait

Makine, Andreï

la femme qui attendait

Un jeune russe de Leningrad vient, dans les années 70, à Mirnoïé, un petit village au nord de la Russie, faire une étude sur les mœurs nuptiales et funéraires de l’endroit. Il y découvre Véra, une femme dans la quarantaine, qui attend depuis l’âge de 16 ans le retour de son fiancé parti à la guerre. Le narrateur est fasciné par cette femme énigmatique et il est attiré par elle, en tant qu’écrivain et en tant qu’homme. À travers cette femme, son quotidien et son attente, il nous décrit une région dépeuplée par la guerre et l’exode rural où les conditions de vie sont difficiles et arides et qui stagne dans le régime communiste.
Il s’agit d’un beau roman, lent et mélancolique où la poésie, la sensibilité et la belle écriture de l’auteur savent nous émouvoir et nous marquer.

Membre : Westmount

Makine, Andreï. La femme qui attendait, Éditions du Seuil, 2004, 213 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*