04 juil 2019

La Femme comestible

Atwood, Margaret

La Femme comestible

« Marian se cherche, irrésolue. Depuis qu’elle est fiancée, chez elle tout se détraque. Si elle s’en sort à peu près avec Peter son supposé futur mari, ainsi que dans son travail d’opératrice en marketing », elle connaît toutefois de graves problèmes d’alimentation « comme si, elle se retrouvait dans la peau d’un de ses produits » de notre société de consommation.

La Femme comestible m’a plu. Quelle est la place des femmes dans les années 60 ? Marian est autonome, elle travaille et loue un appartement avec une colocataire. Peu après ses fiançailles, Elle démissionne de son travail, dans le but de se consacrer à sa future mission qui est de créer un foyer et d’avoir des enfants. Marian se rebiffe et son corps se bloque. Elle cherche une autre voix pour s’épanouir.

Ce roman, très dense, est d’une grande maîtrise dans la construction de son intrigue et de son écriture.

Titre original : Edible Woman

Membre : Verdun

Atwood, Margaret. La Femme comestible, Éditions Robert Laffont, 1969, 2008, 522 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*