19 juil 2013

La Fabrique des mots

Orsenna, Erik

Voilà un très beau conte philosophique et un hymne à la langue française. La petite Jeanne, onze ans, raconte la bataille des mots qu’entreprit sa maîtresse d’école, Mlle Laurencin, amoureuse du français. Sa méthode pour entraîner ses élèves à aimer leur langue les laisse médusés et peu à peu passionnés. Ce petit monde vit sur un archipel dont le président dictateur se nomme Nécrole. Celui-ci trouve son peuple trop bavard, aussi veut-il restreindre le vocabulaire à douze mots, tous des verbes d’action. Ce conte est une révolte contre le vocabulaire trop pragmatique incapable d’exprimer des idées, une lutte contre la pauvreté du vocabulaire des dirigeants en particulier, contre les anglicismes à effacer de notre langue, une remise à l’honneur du grec et du latin… Tout ce programme pour redonner à la langue une nouvelle richesse en fabriquant continuellement de nouveaux mots bien français et bien formés.
Le message est impérieux et plus que transparent dans ce conte poétique, vivant, d’allure légère et si bien écrit.
Beaucoup d’allusions à la politique négative actuelle de la langue française. C’est à lire et à méditer sérieusement.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Outremont

Orsenna, Erik. La Fabrique des mots, Éditions Stock, 2013.

Catégorie : Romans... autres genres

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*