20 sept 2013

La Cuisinière d’Himmler

Giesbert, Franz-Olivier

Rose, une dame plus que centenaire, raconte l’histoire de sa vie. Arménienne, elle a assisté au génocide de son peuple et de sa famille. Seule rescapée et encore jeune enfant, elle a dû se battre pour survivre. Une fois en France, une pause de dix ans vécus « normalement » lui donne l’énergie de continuer. Rose a enfin fondé une famille, réglé les comptes avec le passé et acheté un restaurant. Elle est comblée. Mais l’Histoire revient à l’attaque avec le nazisme et toutes ses conséquences. Pour sauver sa famille, elle va entretenir une relation avec un officier allemand haut placé. Il s’appelle Himmler…
J’ai suivi Rose dans cet incroyable voyage à travers Trébizonde, Marseille, Paris, Berlin, New York, Chicago, Pékin. Je l’ai écoutée raconter, étonnée par tout ce qu’elle a pu subir et par la beauté de sa philosophie de vie. J’ai rigolé de ses trouvailles. J’ai goûté à ses plats, l’eau à la bouche. Au fur et à mesure que son récit avançait je me disais que, ça y est, Rose avait tout vécu. Mais non, son périple continuait sans trêve et les malheurs du XXe siècle la rattrapaient toujours. Un beau roman, invraisemblable, à l’écriture fluide et très agréable à la lecture.

Cette suggestion est proposée par un lecteur, du Pays de Romans – France, membre du club de lecture Troquez vos lectures et partenaire du Club Les Irrésistibles des Bibliothèques de Montréal.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : France

Giesbert, Franz-Olivier. La Cuisinière d’Himmler, Éditions Gallimard, 2013, 384 pages.

Catégorie : Romans : historiques

Troquez vos lectures et partenaire du Club

Pour laisser un commentaire

*