28 avr 2016

La Chambre verte

Desjardins, Martine

la chambre v desjar

L’originalité de ce livre vient de ce qu’il est écrit par une maison.
Oui ! Le « je », c’est la demeure des Delorme, bâtie dans l’Enclave (Ville Mont-Royal) grâce à l’argent que le grand-père a fait lorsque des terrains ont été expropriés pour y faire passer le train. On assiste à l’histoire de la ville et de cette famille pingre à l’extrême où l’argent est une religion copiée sur le christianisme.
Drôle au début, versant dans l’humour noir à mesure que le roman avance « afin de provoquer le lecteur » explique l’auteure.
La Chambre verte est largement inspirée de l’histoire personnelle de Martine Desjardins. « Ç’a été une façon de refaire le passé », explique-t-elle à Josée Lapointe dans La Presse du 2 avril 2016, bien que ce règlement de compte ne se sent pas à la lecture du livre. Il finit bien, évidemment !

Membre: Outremont

Desjardins, Martine. La Chambre verte, Éditions Alto, 2013, 248 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*