29 déc 2016

La 6e extinction : comment l’homme détruit la vie

Kolbert, Elizabeth

la-6-extinction-kolbert

L’Homo sapiens sapiens n’est pas responsable des catastrophes qui ont détruit périodiquement la quasi totalité de la vie sur Terre. Ainsi, la 5e extinction, celle qui a provoqué la disparition des dinosaures il y a 65 millions d’années, a été causée par l’astéroïde ayant frappé le Yucatan.
Par contre, il est bien responsable de la 6e extinction, celle qui est en cours depuis 40 000 ans et qui s’accélère depuis le début de l’ère industrielle. L’arrivée des humains de notre espèce a coïncidé avec la disparition des Néandertaliens, celle des très grands mammifères partout dans le monde (mammouths et autres), celle de plus petits animaux (grands pingouins, dodos de l’île Maurice, tourtes, etc.). Et cela se poursuit avec l’extinction en cours de nombre d’espèces (coraux de la Grande Barrière, grenouilles du Pérou, chauves-souris d’Amérique du Nord, félins d’Afrique, etc.).
L’auteure, journaliste scientifique, a parcouru la planète pour voir de ses propres yeux les preuves de ces phénomènes et elle en cite de multiples exemples de façon convaincante et avec un minimum de jargon scientifique.
On peut déplorer la qualité très moyenne des photos (plus de quarante, toutes en noir et blanc), au moins dans cette édition.

Prix Pulitzer 2015.

Titre original : The Sixth Extinction

Membre : Pierre, abonné de Guèvremont

Kolbert, Elizabeth. La 6e extinction : comment l’homme détruit la vie, Guy Saint-Jean éditeur, 2015, 400 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*