25 oct 2013

L’Insoumise de l’Esterel

Gardère, Michel

L’histoire extraordinaire et authentique de Nanette Escartefigue, qui, au XVIIIe siècle, prit la tête des barbets, patriotes niçois insurgés contre la France révolutionnaire.
« Elle eut mille amants et priait souvent la Bonne Mère. Elle régnait sur les collines escarpées de l’Esterel, dans le Var, à la tête d’une bande de jeunes rebelles qui refusaient de devenir la chair à canon de Napoléon Bonaparte. Voleurs par nécessité, assassins à l’occasion, ils risquaient d’être fusillés ou pendus, s’ils étaient pris. Avec eux, elle terrorisa la Provence des années durant et n’hésita pas à attaquer le convoi du futur empereur, de retour d’Égypte. Crainte de tous, elle n’eut que trois passions : son pistolet, son poignard et un étrange garçon handicapé : Anthime. »
J’aime l’histoire de France, la Provence et la découverte de personnages qui ont vraiment existé et dont je n’avais jamais entendu parler. Mais là, je n’ai pas accroché du tout. Dans les soixante premières pages, la vie de cette Nanette est décrite. Elle a été prostituée par sa mère, elle-même « catin » alors qu’elle n’avait que douze ans ; l’auteur ne nous épargne pas les détails de ce viol. C’est insoutenable. L’écriture du roman est très grossière. Il faudrait mette un « carré blanc » sur ce livre afin de ne pas heurter les âmes sensibles.

Cette suggestion est proposée par un lecteur, du Pays de Romans – France, membre du club de lecture Troquez vos lectures et partenaire du Club Les Irrésistibles des Bibliothèques de Montréal.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : France

Gardère, Michel. L’Insoumise de l’Esterel, Éditions Presses de la Cité, 2013.

Catégorie : Romans : condition féminine, Romans : historiques

Troquez vos lectures et partenaire du Club

Pour laisser un commentaire

*