15 mar 2018

Jusqu’à l’impensable

Connelly, Michael

Jusqu'à l'impensable Connelly

On y parle du célèbre personnage Harry Bosch, retraité malgré lui, qui se voit demander par son demi-frère, l’avocat Mickey Haller, d’agir comme enquêteur privé afin de faire disculper un criminel déjà incarcéré, dont il est convaincu de l’innocence. Harry, malgré de fortes réticences, lui qui a toujours honni le travail des avocats de la défense, acceptera. Alors commencera une longue et méticuleuse enquête, qui nous mènera jusqu’à l’impensable.

Comme toujours chez Connelly, la maîtrise de la technique du roman policier est remarquable. Ça ne ressemble en rien à des James Bond. Bien sûr, il y a un peu d’action et Harry s’en sort toujours. Mais c’est la recette des romans préfabriqués, qui font quand même un tabac. Tout est dans le détail.

La critique est bonne mais, personnellement, j’ai trouvé l’histoire ordinaire et loin d’être impensable. Selon moi, Connelly a souvent fait preuve de beaucoup plus d’imagination…

Je trouve qu’il se répète dans ses derniers livres et je suis loin d’être persuadé de lire à nouveau cet auteur. Une chose est certaine, je n’achèterai pas son prochain roman. Cela veut dire beaucoup, parce que j’ai tout lu de lui.

Titre original : Crossing

Membre : Le hibou

Connelly, Michael. Jusqu’à l’impensable, Éditions Calmann-Lévy, 2017, 387 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*