03 juil 2014

Joyland

King, Stephen

Joyland

Vous êtes arrivés à Joyland ! La plus belle – et étrange – fête foraine de Caroline du Nord ! Faites votre choix : un tour dans la grande roue, ou essayez plutôt la Maison de l’Horreur, mais attention, une jeune femme n’en est jamais ressortie vivante.
Allez les « ploucs », venez adopter la « Parlure », et n’ayez crainte, un chien géant est là pour vous sauver la vie si vous vous étouffez avec un hot dog !
Un roman de plus pour le maître de l’horreur. Mais ne vous fiez pas à la quatrième de couverture ! Point de clowns ou autres atrocités…
C’est du King pur jus : il y a bien un meurtre à résoudre et un fantôme… Mais l’horreur n’est pas là. Elle est dans le coeur de Devin Jones, qui nous raconte le meilleur et le plus horrible été de sa vie, son passage difficile à l’âge adulte (premier amour, premier travail, première rupture) et sa rencontre avec un enfant qui va bouleverser sa vie. Ce roman me fait plutôt penser à La ligne verte (1996). Plein de mystère et de nostalgie…
L’histoire est belle, bien ficelée, les personnages très bien travaillés et Devin Jones est attachant. En plus, immersion garantie dans la culture foraine. Plongez dans ce roman noir, « and enjoy » !

Membre : France

Cette suggestion est proposée par un lecteur, du Pays de Romans – France, membre du club de lecture Troquez vos Irrésistibles et partenaire du Club Les Irrésistibles des Bibliothèques de Montréal.

King, Stephen. Joyland, Éditions Albin Michel, 2013, 2014, 323 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Une réponse pour “Joyland”

Monique Lefebvre dit : - 3 juillet 2014

Je me le procure dès demain. Merci

Pour laisser un commentaire

*