27 nov 2014

Je suis pas un camion

Saumont, Annie

Je suis pas un camion

L’impression que ce livre me laisse, c’est que chaque histoire est un petit film où défilent des photos pas toujours dans le bon ordre chronologique. Le petit film raconte une histoire qui laisse songeur. On se demande souvent ce que l’auteure a voulu dire. Ce n’est pas toujours évident, mais ce qu’Annie Saumont raconte porte à la discussion.
L’auteure laisse beaucoup de suppositions qui peuvent faire place à l’imagination.
Thème principal : personnalités diverses. Autres thèmes : attitude des principaux personnages envers les femmes. Prison pour les personnages secondaires souvent. Les interdits : ne pas se baigner, ne pas aller vers la rivière.
J’aime beaucoup ce style d’Annie Saumont où se retrouve l’influence de Raymond Queneau, il me semble vaguement, car ma lecture du dernier livre de cet auteur remonte à environ 50 ans.
Annie Saumont est une auteure intéressante en ce sens qu’elle essaie de faire une œuvre d’art de chacune de ses nouvelles, pour peu qu’on observe chacune de près. Elle y réussit assez bien.
Ça ne nous laisse pas indifférent, qu’on aime ou pas. Moi, j’aime.

Membre : Verdun

Saumont, Annie. Je suis pas un camion, Éditions Seghers, 1989, 207 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Catégorie : Contes et Nouvelles


Pour laisser un commentaire

*