19 mar 2020

Je pensais que mon père était Dieu, et autres récits de la réalité américaine

Auster, Paul

Je pensais que mon père était Dieu

Voici les 72 histoires choisies par l’auteur parmi plus de 4 000 textes soumis dans le cadre d’un projet proposé par Paul Auster à la radio. « […] un hasard aveugle a décidé du résultat ».

Ce dernier cherchait à sonder l’âme et les motivations des Américain(e)s. De courts écrits, parfois douze lignes, parfois trois pages. Pas question ici de « littérature ». Le plus jeune des participants a 20 ans, le plus âgé 90.

Paul Auster recherchait la spontanéité, les choses anodines de la vie de tous les jours, les souvenirs, le vécu. Il peut y être question de son chien, on pourrait se croire au Viêtnam, le tout en très peu de mots.

Un livre à avoir sous la main en tout temps. Un livre de chevet. Un livre de voyage. Chaque récit est complet en lui-même. On ouvre ce bouquin, on lit pendant cinq minutes ou deux heures. On se régale. Surtout, on apprend.

Il ne s’agit pas d’un livre qu’on peut lire d’un couvert à l’autre, d’une traite. C’est précisément ce qui fait toute sa saveur.

Titre original : I thought my father was God and other true tales from the National Story Project

Membre : Île-des-Sœurs

Auster, Paul. Je pensais que mon père était Dieu, et autres récits de la réalité américaine, Éditions Actes Sud, 2004, 2011, 460 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter