18 fév 2011

Istanbul : souvenirs d’une ville

Pamuk, Orhan

L’auteur, prix Nobel de littérature (2006), relate son enfance et sa vie de jeune adulte dans sa ville natale. Il a une écriture lente et mélancolique sur la splendeur de l’Empire ottoman et de son héritage. Il nous montre une grande tristesse face au vieillissement d’Istanbul suite à la grandeur de Byzance et de Constantinople. On revoit son enfance et sa vie dans une métropole en déclin. Istanbul se cherche une identité nouvelle suite à la Deuxième Guerre mondiale. Il nous relate la lente désagrégation de la famille élargie des Pamuk suite à la dérive financière et l’émergence de nouvelles valeurs. Oeuvre très bien traduite, la trame se déroule très lentement sur plus de vingt ans (1952-1975).
Recommandé : 3 étoiles.

Titre original : Istanbul : hatiralar ve sehir



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Île-des-Soeurs

Pamuk, Orhan. Istanbul : souvenirs d’une ville, Éditions Gallimard, 2007, 2008, 448 pages.

Catégorie : Autobiographies

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*