26 avr 2018

Imprimés interdits : la censure des journaux jaunes au Québec, 1955-1975

Namaste, Viviane

Imprimés interdits

Ceux et celles qui ont connu la période 1945-1975 se souviennent des campagnes contre les journaux jaunes, publications surtout locales, de piètre qualité par la forme autant que par le fond, consacrées aux potins de diverses natures, avec un fort accent sur la sexualité. Ces campagnes ont culminé par l’enquête sur la moralité publique présidée par le juge François Caron (1950-1953) et conduit notamment à l’élection de Jean Drapeau à la mairie de Montréal en 1954.

L’ouvrage traite essentiellement des efforts déployés par les organisations religieuses (Ligues du Sacré-Cœur, Chevaliers de Colomb, etc.) et politiques (Ligue d’action civique de Montréal, entre autres) pour éradiquer ces publications : moyens légaux et réglementaires, mobilisation de la population, poursuites, menaces de boycottage des distributeurs ou des détaillants, etc.

L’auteur, professeur à l’Université Concordia, y voit notamment une expression d’un certain racisme canadien-français, au nom de la « protection de la race ». Cependant, elle n’a pas connu la période en cause, et le livre manque de perspective globale, traite le sujet de façon superficielle, en plus de comporter des erreurs factuelles (ex. : réélection de Jean Drapeau en 1957 et non en 1960, invalidant une partie de la démonstration, p. 49) et de nombreuses répétitions. Ce livre apporte une faible contribution à l’histoire sociale du Québec.

Pour en savoir plus, lire plutôt l’ouvrage de Mathieu Lapointe, Nettoyer Montréal, les campagnes de moralité publique, 1940-1954 (recensé dans les Irrésistibles du 26 mars 2015).

Membre : Pierre, abonné de Guèvremont

Namaste, Viviane. Imprimés interdits : la censure des journaux jaunes au Québec, 1955-1975, Éditions Septentrion, 2017, 241 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*