18 nov 2021

Histoire sociale des idées au Québec. 2, (1896-1929)

Lamonde, Yvan

Histoire sociale des idées au Québec. 2

Historien, philosophe, professeur, l’auteur expose dans ce livre l’évolution de la pensée politique et sociale au Québec dans la période indiquée, soit de l’élection de Wilfrid Laurier à la Grande dépression. Une période moins connue au plan des idées que les périodes suivantes, car elle a été occultée par la crise économique puis par la Révolution tranquille, même si elle a vu l’émergence de plusieurs penseurs de haut niveau (Henri Bourassa, Armand Lavergne, Olivar Asselin, etc.)

L’ouvrage fait suite à un premier volume portant sur les années 1760 à 1896, et il précède un autre ouvrage traitant du même sujet en plusieurs tomes, sous le titre La Modernité au Québec. Le livre a été acclamé à sa sortie, traduit en anglais et réédité en 2016. Il le méritait bien. La pensée de l’auteur est large, mais elle s’exprime clairement (Nicolas Boileau en aurait été content !)

Disons-le d’emblée : l’ouvrage est une brillante synthèse des idées de cette période où les Québécois (les « Canadiens-français », comme on le disait à l’époque), peinaient à prendre la place qui leur revenait dans une société où ils étaient pourtant largement majoritaires. L’influence dominante du haut clergé ultramontain s’y appuyait sur l’oligarchie anglo-saxonne pour maintenir une population peu scolarisée dans la dépendance et la résignation.

Même le lecteur féru d’histoire du Québec apprendra sur cette période des faits bien oubliés, mais qui demeurent instructifs. Ainsi, un « petit gars » de Saint-Lin-des Laurentides, Wilfrid Laurier, député au parlement fédéral qui avait pris le parti de Louis Riel en 1885, flaira vite le sens du vent.

Devenu premier ministre en 1896, reçu par la reine Victoria en 1897, il fut anobli par celle-ci et devint subitement un fervent promoteur de l’empire britannique, notamment lors de la guerre des Boers, et il ne cessa de se faire l’apôtre de compromis entre anglophones et francophones, au détriment de ces derniers.

Membre : Pierre, abonné de la bibliothèque Germaine-Guèvremont

Lamonde, Yvan. Histoire sociale des idées au Québec. 2, (1896-1929), Éditions Fides, 2004, 2016, 323 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter