06 fév 2020

Harden. 1, Sin piedad

Diaz, Joaquim

Harden Sin peidad tome 1

Quelle splendide BD ! Le dessin magnifique, l’histoire captivante, le mystère qui entoure les capacités du héros… tout est juste comme il faut pour que le lecteur y prenne du plaisir. Mais âme sensible s’abstenir, car c’est aussi hyper violent. Pas seulement parce qu’il y a environ 30 morts… non, c’est une violence viscérale.

« Izmaël, ancien membre de gang de Los Angeles, parti en Irak pour échapper à cette violence urbaine, en est revenu traumatisé et quasi amnésique après une expérience étrange. Il ne supporte plus la violence des bandes qui finissent par réveiller la sienne. »

C’est une BD hybride, à la fois réaliste et cinématographique. Même si je suis restée sur ma faim, car la fin est ouverte, il y a un tas de questions qui demeurent sans réponse. Mais doit-on avoir toutes les explications pour autant ? Pas sûr.

En tout cas, ce qui est certain, c’est que cette BD a été un vrai régal à lire.

Membre : France

Cette suggestion est proposée par un lecteur du Pays de Romans – France, membre du club de lecture Troquez vos Irrésistibles et partenaire du Club Les Irrésistibles des Bibliothèques de Montréal.

Diaz, Joaquim. Harden. 1, Sin piedad, Éditions Le Lombard, 2013, 54 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*