29 mai 2014

Guido : le roman d’un immigrant

Amabili-Rivet, Rita

Guido

Je me suis un peu ennuyée à lire ce livre sur des immigrants italiens qui ont souffert d’une certaine discrimination et qui ont eu des difficultés à s’adapter à leur nouvelle vie, vivant dans le passé et continuant à se réunir entre eux sans trop chercher à s’intégrer à la communauté québécoise. Il faut aussi dire que par l’école, ils s’anglicisaient alors que s’ils avaient fait partie de la communauté francophone plus proche de leur mentalité, c’eût été sans doute différent.

Membre : Outremont

Amabili-Rivet, Rita. Guido : le roman d’un immigrant, Éditions HMH Hurtubise, 2004.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Une réponse pour “Guido : le roman d’un immigrant”

Raffelle Rossi dit : - 6 juillet 2014

Vous avez droit à vos commentaires. Je doute néanmoins qu'ils soient constructifs dans l'appréciation d'une œuvre littéraire qui m'a, pour ma part, captivée. Avec égards, votre opinion me paraît davantage biaisée, politisée voire discriminatoire. Avez-vous pensé une seule seconde aux raisons pour lesquelles « ces immigrants italiens continu[e]nt à se réunir entre eux sans trop chercher à s’intégrer à la communauté québécoise » ? Pour tenir de tels propos, il semble que non. J'en comprend que vous n'avez jamais vécu de près ou de loin une quelconque forme d'immigration. À mon avis, l’œuvre littéraire que vous avez si maladroitement commentée explique d’une façon romancée ce qu’est l’immigration. Il nous rappelle les difficultés reliées au déracinement à sa terre d’origine de même que la peur ressentie par « l’immigré » à la veille d’un voyage vers un pays qui lui est totalement inconnu. Pour être moi-même fils d’immigrant, je dois vous dire que ce livre m’a permis de me replonger cinquante années en arrière et, par ses nombreuses descriptions, me remémorer de nombreux souvenirs. Je le recommande vivement.

Pour laisser un commentaire

*