11 jan 2018

Étincelle

Plomer, Michèle

Etincell Plomer

Une histoire d’amitié indestructible entre Michèle la Québécoise et Shen Song la Chinoise. Une histoire de peau aussi. C’est fou l’importance que peut avoir cette enveloppe qui nous semble aller de soi. Mais c’est comme le reste : c’est lorsque nous perdons quelque chose ou quelqu’un que l’on se rend compte de son importance. Étincelle : un roman sur l’existence, sur l’essentiel.

Et que dire du style de cette romancière que je ne connaissais ni d’Ève, ni d’Adam, ni de Confucius sinon que c’est le premier de ses romans que je savoure, mais sûrement pas le dernier.

Membre : Saint-Jean-sur-Richelieu

Plomer, Michèle. Étincelle, Éditions Marchand de feuilles, 2016, 306 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*