30 juil 2015

Et Nietzsche a pleuré

Yalom, Irvin D.

et nitezsche

En 1882, à Vienne, le Dr Breuer, pionnier de l’exploration de l’inconscient, tente de sortir Friedrich Nietzsche de la dépression. En parfait déni, celui-ci refuse tout traitement, même celui pour guérir ses migraines. Feignant d’être malheureux, Breuer conclut un pacte : que Nietzsche le fasse sortir du désespoir à l’aide de ses pensées philosophiques alors que lui-même s’occuperait de le guérir de ses terribles migraines. Ce n’est qu’un stratagème de sa part pour amener Nietzsche à s’ouvrir et à fouiller son inconscient : la « cure par la parole » devrait éradiquer la racine psychotique de ses maux de tête et le guérir de ses tendances suicidaires.
Surprise : dans le processus, il se découvre réellement malheureux, profondément insatisfait de sa vie, pourtant remplie de succès. Et finalement, le traitement psychanalytique s’applique autant à lui qu’à son patient.
Surprise : dans le processus, il se découvre réellement malheureux, profondément insatisfait de sa vie, pourtant remplie de succès. Et finalement, le traitement psychanalytique s’applique autant à lui qu’à son patient.
Le livre est un huis clos passionnant qui nous fait découvrir de façon très ludique les pensées philosophiques de Nietzsche ainsi que la théorie et l’application de la méthode psychanalytique « sur le divan » qui sera approfondie par Sigmund Freud, le protégé du Dr Breuer.

Titre original : When Nietzsche Wept

Membre : Ville Mont-Royal

Yalom, Irvin D. Et Nietzsche a pleuré, Éditions Galaade, 1992, 2007, 504 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*