28 sept 2012

Et au pire, on se mariera

Bienvenu, Sophie

Et au pire, on se mariera

J’ai adoré. Un premier roman pour cette jeune auteure qui promet. Il s’agit d’un dialogue à une voix (eh oui, c’est possible). Une écriture incisive, rapide (ça se lit en une journée), drue, crue, efficace. Résumé : « Centre-Sud. Entre la Sainte-Catherine, Mel et Jo, les putes travesties, et le parc jonché de seringues, Aïcha traîne son enfance cassée par son beau-père. Elle rencontre Baz et devient amoureuse. Une chose grave leur arrivera. Pour sauver sa peau, pour protéger Baz, Aïcha, forcée de s’expliquer à une travailleuse sociale, revoit son histoire et multiplie les versions des faits. Dans un monde si mal foutu, qui dit vrai et qui peut dire où se situe la réalité ? Une confrontation déchirante et drôle où l’émotion court. La langue à fleur de peau de Et au pire, on se mariera se trouve à la croisée du romanesque, du théâtre de rue et de la déposition. » Un grand merci au membre du Club des Irrésistibles du lundi 17 septembre de m’avoir mis sur la piste de cette auteure.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Montréal

Bienvenu, Sophie. Et au pire, on se mariera, Éditions La Mèche, 2011, 151 pages.

Catégorie : Livres numériques, Romans : étapes de la vie, Romans : histoires d'amour, Romans : québécois

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Une réponse pour “Et au pire, on se mariera”

Les Irrésistibles » Et au pire, on se mariera dit : - 5 octobre 2012

[...] oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici. Partager cet article sur : function fbs_click() [...]

Pour laisser un commentaire

*