22 mai 2014

En vieillissant les hommes pleurent

Seigle, Jean-Luc

J’ai été très touchée par ce roman, fabuleusement bien écrit, qui ouvre grand des espaces pour l’émotion. Le drame se déroule en une journée, en 1961, dans un petit village français. On comprendra, petit à petit, toutes les conséquences de la guerre pour le père qui était sur la ligne Maginot, conséquences qui pèseront peu sur sa femme qui cherche à évacuer le passé pour entrer dans la modernité, mais surtout sur sa relation avec son plus jeune fils, passionné de lecture, absorbé par Balzac, qui découvre la littérature et le pouvoir des mots. On est en présence d’un drame personnel bouleversant, engendré par la reddition des soldats sur la ligne Maginot. Un aspect de la guerre dont on a très peu entendu parler.

Membre : Ville Mont-Royal

Seigle, Jean-Luc. En vieillissant les hommes pleurent, Éditions Flammarion, 2012, 250 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*