25 mai 2017

Éléazar, ou, La Source et le Buisson

Tournier, Michel

Eleazar ou Tournier Folio

Pastiche de l’histoire de Moïse amenant son peuple vers Canaan, la terre promise. Ce roman transpose des épisodes de la Bible au 17e siècle en Irlande, puis en Amérique.

Comme Moïse a dirigé les Hébreux, Éléazar O’Braid conduit sa petite famille (sa femme Esther, ses enfants Benjamin et Coralie) vers la terre qu’il s’est promise, la Californie.

Les événements de l’Exode sont respectés dans l’ensemble et adaptés à la réalité des émigrés irlandais vers 1650. Nous sommes comme dans un cheminement enchanté. Malgré les dangers et périls de toutes sortes, Éléazar fait preuve d’une détermination tout à fait courageuse.

Certains faits ont été plus ou moins « arrangés avec le gars des vues », comme le séjour de la famille d’Éléazar chez des Indiens sanguinaires sans qu’il leur arrive de mal. Autre exemple, la trahison de José le Cruel envers ses complices, devenant le Josué de la famille O’Braid.

Les personnages (sauf pour Éléazar) sont caractérisés en bons et en méchants, comme dans une histoire de cowboys. Je les trouve sans profondeur bien que décrits avec justesse.

Le récit ne nous surprend pas par sa fin, mais plutôt par la façon dont l’intrigue se termine. Le but de l’auteur est de montrer vraisemblablement les ressemblances entre Éléazar et Moïse, malgré leurs différences.

Atmosphère magique du roman, c’est intéressant, original et divertissant tout en suscitant un brin de réflexion. Coup de cœur, très bon : 8/10.

Membre : Verdun

Tournier, Michel. Éléazar, ou, La Source et le Buisson, Éditions Gallimard, collection Blanche, 1996, 144 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Catégorie : Romans : historiques


Pour laisser un commentaire

*