14 déc 2017

Double assassinat dans la rue Morgue

Poe, Edgar Allan

Double assassinat dans la rue Morgue

Ce qui est intéressant dans cette édition c’est, en préface et postface, la description des contextes politique et littéraire dans lesquels l’auteur a évolué, ainsi que l’histoire de l’évolution des genres policiers.

Cette nouvelle fait partie de ce que l’on a appelé « les contes fantastiques », genre inauguré par Edgar Allan Poe, mais ici, le fantastique est surtout lié à un effet de stupéfaction produit par l’extraordinaire capacité de déduction du dénommé Dupin, ce qui en fait un personnage hors norme, donc inquiétant.

L’auteur, né à Boston en 1809, a évolué dans une Amérique puritaine, divisée entre le Nord et le Sud, et en évolution vers la démocratie. Mais dans son œuvre il n’est pas question de l’Amérique. La question nationale est évacuée et si c’est en France qu’il a eu le plus de succès immédiat, c’est grâce à la traduction de Baudelaire qui, lui-même, s’est désengagé de la politique et a renoncé au progrès social et à la démocratie. Le public de l’époque aime les contes et le sensationnel, et les sciences s’intéressent au magnétisme.

Edgar Allan Poe n’est pas l’inventeur de la littérature policière. Ce seront plutôt les romans gothiques anglais de la fin du XVIIIe siècle qui triompheront au XXe siècle avec Agatha Christie. Le chevalier Dupin est le premier détective privé, même si le mot sera inventé par Jules Verne en francisant un mot anglais. Après il y aura ce qu’on a appelé le roman problème, d’un genre assez rigide, le roman noir où le détective privé est plus proche de la pègre que de l’aristocratie et le roman à suspense où ce qui est plus important que la résolution logique de l’énigme, c’est l’angoisse psychologique et la lutte d’un individu dont la vie est menacée.

À la fin du livre, il y a aussi un petit chapitre très intéressant sur « l’invention » d’Edgar Allan Poe par Charles Baudelaire.

Titre original : The Murders in the Rue Morgue

Le recueil Les Trois enquêtes du chevalier Dupin contient trois nouvelles : Le Meurtre de Marie Roget, Double assassinat dans la rue Morgue et La Lettre volée.

Membre : N.L., Île-des-Soeurs

Poe, Edgar Allan. Double assassinat dans la rue Morgue, Éditions Larousse, 1841, 1999, 175 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*