29 juil 2021

Document 1

Blais, François

Document 1 Blais

C’était dans la revue L’Inconvénient du printemps 2020 : la liste des 20 meilleurs romans québécois du nouveau siècle. Vous en avez sûrement lu quelques-uns. (voir le P.-S.)

Honte à moi, il y en a un qui était vraiment passé sous mon radar : Document 1. Osons un cliché, c’est un livre décapant.

C’est l’histoire de Jude et de Tess qui rêvent de faire un road trip à la Kerouac, mais ils sont paumés. Tess travaille dans un Subway et son copain, Jude, est sur le BS. Ils partent donc à la découverte de l’Amérique en googlant et en visitant familywatchdog.us qui leur indique les adresses de toutes les villes où des crimes sexuels ont été commis : Boring, Why, Climax… Ils découvrent aussi d’autres noms saugrenus de ville en surfant sur le web : Nameless, notamment. Ça ne s’invente pas.

N’écoutant que leur courage, ils finiront par se décider à prendre la vraie route vers Bird-in-hand, en Pennsylvanie, berceau de la démocratie américaine. Mais ils sont paumés, disais-je, et ils devront trouver la modique somme d’environ 15 000$ pour l’achat de la bagnole et financer leurs frais de subsistance pendant leur équipée. Facile ! Ils font un brainstorming. Et si Tess devenait masseuse, en offrant des extras. Idée non retenue.

Mais c’est qu’entre-temps, Tess a fait la connaissance d’un écrivain qui vient manger au Subway tous les jours. Auteur d’une thèse de doctorat : Le Temps chez Paul Valéry : une poétique de la perception (« parlez-moi d’un homme qui s’attaque aux vrais problèmes ! », lit-on dans le texte). Il est aussi l’auteur de deux romans qui ont eu de bonnes critiques dans un canard local : 13 mécanique et La Mort du ptérodactyle. Deux œuvres qu’il offrira dédicacées à Tess. Elle les lira, n’y comprendra rien et louangera l’auteur pour la qualité de sa prose, car elle a bien compris qu’il en pince pour elle et ne voudrait pas le décevoir. Ça pourrait toujours servir.

« Faque » facile, pour le brainstorming, on va mettre l’auteur à contribution. Et s’il acceptait de faire une demande de subventions au Conseil des arts du Canada pour la rédaction de son prochain roman, Jude et Tess pourraient empocher le magot et écrire eux-mêmes le roman et financer ainsi leur escapade aux States. Il accepte. Lui, il gagne bien sa vie en travaillant dans une shop de bateaux. C’est parfait comme ça. Le fric aussitôt empoché, ils se mettent à écrire leur roman en suivant les précieux conseils de Marc Fisher (Conseils pour être publiés) pour s’assurer de bien maîtriser l’arc dramatique… Délire.
C’est un livre dans un livre.

Suite du remue-méninges. Il faudrait absolument trouver un titre au livre en cours d’écriture. Word a la réponse : Document 1.

D’une fine ironie d’un bout à l’autre. Les éditeurs, les écrivains, les universitaires, les thésards, les critiques, le Conseil des arts du Canada et les conseillers en écriture passent un joli moment.

P.-S. Les 20 meilleurs romans québécois du nouveau siècle (par ordre de publication).
Combien en avez-vous lu ?

Suzanne Jacob : Rouge, mère et fils.
Nelly Arcan : Putain.
Michael Delisle : Dée.
Nicolas Dickner : Nikolski.
Yvon Rivard : Le Siècle de Jeanne.
Hervé Bouchard : Parents et amis sont invités à y assister.
Dominique Fortier : Du bon usage des étoiles.
Catherine Mavrikakis : Le Ciel de Bay City.
Julie Mazzieri : Le Discours sur la tombe de l’idiot.
Dany Laferrière : L’Énigme du retour.
Louis Hamelin : La Constellation du lynx.
Perrine Leblanc : L’Homme blanc.
Maxime Raymond Bock : Atavismes.
François Blais : Document 1.
Andrée A. Michaud : Bondrée.
Patrick Nicol : La Nageuse au début du lac.
Dominique Garand : Florence, reprise.
Éric Plamondon : 1984.
Marie-Claire Blais : Le cycle Soifs.

Membre : J. de Rosemont

Blais, François. Document 1, Éditions L’Instant même, 2012, 179 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter