06 déc 2018

Des hommes sans femmes

Murakami, Haruki

Des hommes sans femmes

Il s’agit d’un recueil de sept nouvelles qui racontent les difficultés que peuvent rencontrer les hommes lorsqu’ils sont en quête d’une femme.

Une écriture qui oscille continuellement entre le réel et le non-réel, entre le rêve et la réalité. Déstabilisant mais intéressant.

Drive my car (2013)
Un homme se confie à une jeune femme. Sa femme est morte d’un cancer. Elle avait des liaisons. Il le savait, mais ne le laissait pas voir. Il rencontre un de ses anciens amants, se lie d’amitié avec lui et cherche à savoir ce qui attirait tant sa femme chez cet homme somme toute insignifiant.Le titre de la nouvelle se réfère au fait que l’homme doit se faire conduire, car il ne peut plus le faire lui-même à cause d’un point aveugle qui rendrait sa conduite dangereuse… tout comme son point aveugle mental qui l’empêche de voir les motivations de sa femme.

Yesterday (2014)
Murakami est un fan des Beatles. Petite nouvelle qui raconte l’amitié et les difficultés amoureuses de deux jeunes hommes, l’un excentrique et l’autre sage.

Un organe indépendant – An Independant Organ (2014)
Un chirurgien esthétique, qui s’accommode bien d’amours passagers, tombe profondément amoureux d’une femme mariée qui s’avère être une profiteuse. Un jour, elle quitte son mari et son amant le chirurgien pour un troisième homme. Le chirurgien déprime et se laisse mourir. L’organe indépendant, c’est ce bidule inconnu qui se trouve dans la tête de toutes les femmes et qui les font mentir en tout temps sans même qu’elles s’en rendent compte.

Schéhérazade – Scheherazade (2014)
Une femme rend régulièrement visite à un homme en détention minimale. Après avoir fait l’amour, elle lui raconte des histoires. Un jour, elle entreprend de lui raconter qu’à 17 ans, elle s’introduisait sans qu’on le sache dans la maison d’un garçon qu’elle aimait. Elle finit par cesser ces intrusions et quelques années plus tard, elle revoit ce garçon. Mais la nouvelle se termine sans qu’elle revoit le détenu pour lui révéler la fin de l’histoire !

Le bar de Kino – Kino (2014)
Encore une histoire qui finit en eau de boudin. Kino a un bar. Des clients viennent prendre un verre : un homme qui a toujours un livre à la main, deux hommes qui cherchent la bagarre, un couple dont la femme a des brûlures de cigarettes sur le corps et avec qui il finit par coucher… Mais tout le monde disparaît sans que l’on sache pourquoi… même le chat.

Samsa amoureux – Samsa in Love (2013)
Une espèce d’animal dont on ignore le genre se réveille un bon matin dans un corps d’homme. La bête s’accommode difficilement de cette nouvelle enveloppe, mais finit par s’y habituer. Il tombe amoureux fou d’une femme bossue qui semble être affectée de la même maladie. Le tout dans un décor ressemblant à l’invasion de Prague par les Russes en 1968. Référence à La Métamorphose de Kafka ?

Des hommes sans femmes
Un homme reçoit un coup de fil du mari d’une femme qu’il a aimée il y a longtemps, qui lui annonce qu’elle vient de se suicider. Il se remémore le temps passé avec elle.

Titre original : Onna No Inai Otokatach

Membre : Saint-Jean-sur-Richelieu

Murakami, Haruki. Des hommes sans femmes, Éditions Belfond, 2014, 2017, 304 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*