26 avr 2013

Depuis toujours, j’entendais la mer : roman-tombeau

Christensen, Andrée

depuis-toujours-christensen

La narratrice reçoit un carnet mystérieux qui lui est envoyé d’un lointain cousin ignoré. Il lui demande de conter son histoire. Elle nous entraîne donc dans l’univers mystérieux de l’énigmatique personnage de Thorvald Sørensen, archéologue danois, dont le destin est ponctué par la perte de ses proches et ultimement, par son propre anéantissement dans les bras de la mer, une mort sereine, longuement mûrie et librement consentie. L’œuvre décrit les dédales à la fois sombres et lumineux de l’âme humaine.
J’ai personnellement dévoré ce livre qui m’a fait vibrer. Le récit des péripéties envoûtantes de Thorvald Sørensen est original, captivant, touchant et passionnant. Andrée Christensen excelle dans l’art des contraires ; le lien constant entre lumière et obscurité, naissance et mort, vie et perte, joie et tristesse m’a séduite tout au long du roman. La présence de l’eau et de la mer m’a bercée et m’a fouettée. J’ai rêvé, je me suis envolée, j’ai souri, j’ai pleuré. Bref, ce roman m’a beaucoup émue. J’ai eu l’impression, tout au long de cette lecture, d’avoir appris à mieux connaître ce personnage, grâce aux descriptions si fines de son île natale dans la mer du Nord, de son pays, de son passé. Je suis très reconnaissante envers cette auteure d’avoir su me toucher par ses mots et par son style lyrique et poétique.
J’en recommande vivement la lecture.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Verdun

Christensen, Andrée. Depuis toujours, j’entendais la mer : roman-tombeau, Éditions David, 2007, 296 pages.

Catégorie : Romans... autres genres

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*