20 sept 2018

Découverte et peuplement des Îles-de-la-Madeleine

Carbonneau, Pauline

Découverte et peuplement des Ile de la Madeleine

Toute une grande histoire que celle de ces petites îles qui, malheureusement, s’effritent peu à peu, mais qui sont habitées par des gens fiers de leurs origines et dont le drapeau, acadien, illustre le courage. C’est le drapeau français, décoré d’une étoile, qui guida les colons français, qui devinrent les Acadiens, en terre d’Amérique.

Le résumé à la fin est très clair sur ce qui est arrivé, mais en fait il s’agit d’une histoire émaillée de nombreux événements depuis les visites d’Éric Le Rouge jusqu’à l’arrivée des Acadiens, qui furent les premiers habitants stables des îles, en passant par les Mi’kmaqs et les Européens. Tout ça, finalement, est une histoire de pêche, car c’est le poisson très abondant tout autour des îles qui fut l’enjeu de bien des désirs de possession. Jacques Cartier n’en a donc pas été le premier découvreur même s’il en porte le chapeau.

L’auteure est la fille de Pierre-Cornélius Carbonneau, elle s’inspire de ses nombreux écrits qu’il avait accumulés ayant fait de nombreuses recherches en histoire avec plusieurs autres chercheurs dont Rose-Delima Gaudet et l’abbé Amédée Rioux. Quel plaisir de lire tous ces noms pittoresques, le livre faisant état des noms de toutes les familles qui se sont établies au fil du temps dans ces belles îles.

Une recherche très importante et très crédible est appuyée par plusieurs grands archéologues anglais, français et québécois. Je n’ai pas lu toute la généalogie de ces familles, mais sans doute beaucoup de familles québécoises actuelles s’y retrouveraient, et, en fin de compte, c’est une histoire admirable.

Membre : N.L., Île-des-Soeurs

Carbonneau, Pauline. Découverte et peuplement des Îles-de-la-Madeleine, Éditions La Morue Verte, 2016, 272 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*