16 nov 2017

De la marche

Thoreau, Henry David

De la marche Thoreau

Thierry Gillyboeuf présente Henry David Thoreau : écrivain-philosophe américain né en 1817 et adepte du grand philosophe-poète américain Ralph Waldo Emerson, chef du mouvement transcendentaliste.

Diplômé de Harvard, Thoreau très tôt aspire à une vie transcendantale dans la nature, donc une plénitude que l’on peut atteindre au contact authentique de la nature. Mais ne nous y trompons pas : il n’écrit pas sur la nature mais depuis la nature. Sa vie et son œuvre s’apparentent ainsi aux philosophies orientales.

Henry David Thoreau écrit : « Vous devez tracer des sentiers vers l’inconnu. Si je ne suis pas moi qui le sera ? La marche est une lecture du lieu qui prélude à la compréhension inépuisable de soi. »

Un petit livre d’un auteur qui a une grande culture. Bien traduit, me semble-t-il, par Thierry Gillyboeuf, car le style est agréable, le vocabulaire choisi et les annotations sont très intéressantes. C’est un plaisir à lire et s’il y est dit que la vie s’accorde à la vie sauvage, il faut voir cette invitation à la marche dans la nature comme une invitation à se tourner vers la vie intérieure, en toute liberté, sans les carcans de tous les savoirs, de toutes les obligations de la civilisation, simplement en « sympathie avec l’intelligence ».

Post-face de Thierry Gillyboeuf.

Titre original : Walking

Membre : N.L., Île-des-Soeurs

Thoreau, Henry David. De la marche, Éditions Mille et une Nuits, 1862, 2003, 80 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Catégorie : Documentaires/Essais


Pour laisser un commentaire

*