15 déc 2016

Dans les forêts de Sibérie : février-juillet 2010

Tesson, Sylvain

dans-les-forets-de-tesson

L’auteur a fait plusieurs séjours en Sibérie. À 47 ans, il décide, durant six mois, d’y vivre comme un ermite « social ».
L’histoire nous est racontée sous forme d’un journal. Sylvain Tesson nous y décrit sa vie au quotidien : comment, dans la solitude, il est possible de saisir le silence, le bruit du vent, du froid, de la chaleur…
Vaquer à chaque jour pour sa survie aux tâches de la vie quotidienne est nécessaire, mais il faut aussi contourner les embûches et les imprévus. « Le bonheur d’avoir dans son assiette le poisson qu’on a pêché, dans sa tasse l’eau qu’on a tirée et dans son poêle le bois qu’on a fendu : l’ermite puise à la source. La chair, l’eau et le bois sont encore frémissants. »
De plus, créer une relation avec l’étranger qui vit à plus de cinq kilomètres de sa cabane, autour d’un verre de vodka, est obligatoire. « C’est au cinquième verre de vodka qu’il est difficile de résister au suivant. »
Cependant, avec un séjour bien préparé, dont une bibliothèque entière à sa disposition incluant un dictionnaire ornithologique, Sylvain Tesson arrive à occuper son temps et à nous faire part de ses réflexions et de ses observations sur le sens de nos vies de citadins par l’absence d’attention à tout ce qui nous entoure.
J’aime cet auteur, car il m’amène souvent vers des chemins inconnus.

Membre : Outremont

Tesson, Sylvain. Dans les forêts de Sibérie : février-juillet 2010, Éditions Gallimard, 2011, 288 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*