13 jan 2012

Cris

Gaudé, Laurent

Cris Gaudé

Un livre d’une tristesse absolue qui a pour sujet la vie des soldats dans les tranchées lors de la guerre de 14-18. La bêtise humaine dans toute son horreur. Ici, les propos de Laurent Gaudé s’appliquent tout autant aux guerres passées qu’à venir.

En quatrième de couverture : « Ils se nomment Marius, Boris, Ripoll, Rénier, Barboni ou M’Bossolo. Dans les tranchées où ils se terrent, dans les boyaux d’où ils s’élancent selon le flux et le reflux des assauts, ils partagent l’insoutenable fraternité de la guerre de 1914. Loin devant eux, un gazé agonise. Plus loin encore retentit l’horrible cri de ce soldat fou qu’ils imaginent perdu entre les deux lignes du front : « l’homme-cochon ». À l’arrière, Jules, le permissionnaire, s’éloigne vers la vie normale, mais les voix des compagnons d’armes le poursuivent avec acharnement. Elles s’élèvent comme un chant, comme un mémorial de douleur et de tragique solidarité, prenant en charge collectivement une narration incantatoire, qui nous plonge, nous aussi, dans l’immédiate instantanéité des combats, avec une densité sonore et une véracité saisissantes. »


Cris est le premier roman de Laurent Gaudé.
L’action se déroule dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale et Gaudé nous fait vivre les combats par la voix des différents soldats : Jules, Marius, le lieutenant Renier, Boris, etc. qui se terrent dans les boyaux des tranchées ou s’élancent selon le flux et le reflux des assauts.
Je dois avouer que je n’ai pas particulièrement apprécié ce roman et j’en soupçonne la structure comme étant la cause principale.

Membre : Lachine



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Montréal

Gaudé, Laurent. Cris, Éditions Actes Sud, Leméac, 2001, 125 pages.

Catégorie : Romans : historiques, Romans : récits de guerre

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*