29 oct 2020

Crève, Ducon !

Cavanna, François

Crève, Ducon

La dernière oeuvre de François Cavanna, créateur de Hara-Kiri Hebdo et de Charlie Hebdo, publiée récemment, mais écrite de 2011 à 2014 un peu avant sa mort, est un petit bijou pour ceux et celles qui aiment la truculence et l’esprit gaulois.

C’est une biographie éclatée qui relate son passé, des bouts de sa jeunesse, son incarcération en Allemagne pendant la guerre et le STO, ses derniers émois amoureux pour une jeune fille qui lui sert d’aide-de-camp si on peut dire, sa maladie débilitante qu’il appelle Miss Parkinson et qui lui crée tant d’ennuis.

Il y décrit le quartier Maubert à Paris que je ne connaissais que par la station de métro Maubert-Mutualité et que je rêve de retourner arpenter depuis la lecture de Crève, Ducon !

Il décrit les douleurs physiques et psychologiques de la vieillesse. Le chapitre sur la constipation est un délice. On lit ce livre d’une traite en rigolant et en réfléchissant mais, bien sûr, il faut aimer le genre iconoclaste de Charlie. Recueil d’anecdotes qui touche à l’universel, comme le dit sa complice Virginie Vernay en postface.

Je vous le suggère et termine avec une très belle phrase à la page 53. « La nuit tombait. Nuit de décembre. Nuit de ces derniers jours de décembre où elle s’entrouve à regret, la nuit, pour se refermer bien vite, n’ayant laissé suinter qu’une trop brève période d’un crépuscule transi. »

Membre : Rosemont, club de lecture des Pignons et Pignonnes

Cavanna, François. Crève, Ducon !, Éditions Gallimard, collection Blanche, 2020, 234 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter