11 jan 2018

Coco

Charbonneau-Demers, Antoine

Coco

Résumé de l’éditeur : « Dans son “racoin du monde”, un garçon de douze ans est repéré par Marie-Thérèse Lambert, actrice tordue et malheureuse qui décide de le prendre sous son aile. Des années durant, elle lui apprendra à se délecter de son propre malheur et, surtout, à susciter la pitié des autres – comme le faisait son alter ego, l’infâme Kamelia Kaze, du temps où elle se suicidait sur les scènes de New York.
Coco est un roman d’apprentissage déjanté et minimaliste dont l’humour caustique se fait tour à tour jubilatoire et inquiétant. »

Tout va dépendre de comment vont résonner en vous les mots à la lecture de ce livre. Vous pouvez détester comme adorer. Moi, j’ai aimé l’univers complètement timbré qu’a su créer l’auteur. Un univers au centre duquel se développe un amour toxique basé sur le besoin plus que sur la personne entre une grande actrice de retour dans un « racoin du monde » après avoir été célébrée à New York où, chaque soir, elle se suicidait (!) sur scène à la dynamite (célébrité non prouvée) et un ado fragile à la recherche d’une raison de s’aimer. Qui servira de faire-valoir à l’autre ? Que veut Marie-Thérèse Lambert : être son mentor, sa mère, son amante ?

Ne vous laissez pas méprendre. Il s’agit d’un drame. Dix-neuf coups de couteau dont quatre au visage. Coco tuera-t-il Marie-Thérèse Lambert ? Au réel ou au figuré ?

Une écriture précise, des passages carrément surréalistes, mais tellement crédibles qu’on se laisse porter par cette histoire et qu’on en tourne les pages sans ennui tant le récit sonne vrai et ne tombe jamais dans le misérabilisme grâce à ces pointes d’humour sarcastique qui le parsèment.

Un vrai bon premier roman. J’ai hâte de découvrir le prochain. Un jeune écrivain dont il faut suivre la carrière. Bravo !

Coco s’est mérité le prix Robert-Cliche du premier roman.

Membre : Outremont

Charbonneau-Demers, Antoine. Coco, VLB éditeur, 2016, 215 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*