26 mar 2015

Charles le téméraire

Beauchemin, Yves

Charles le téméraire

Charles Thibodeau est né en 1966. En octobre 1970, l’Armée canadienne perturbera la sortie des funérailles de sa mère, Cécile, épouse de Wilfrid Thibodeau, un menuisier montréalais, brutal et ivrogne qui ne sait que faire d’un fils comme Charles, enfant turbulent, brillant, amoureux des chiens. Ainsi s’amorce l’histoire de la vie de Charles, racontée en trois volets par Yves Beauchemin. Le troisième ouvrage se terminera pendant la crise du verglas en 1998.
Souvent au long du premier tome, je me suis cru dans un roman destiné à des enfants. J’ai presque abandonné à quelques reprises ayant devant moi 1321 pages (en version numérique). La force de Beauchemin, c’est de maintenir l’intérêt. La preuve ? Je me suis rendu jusqu’à la 1321e page en un temps record. Plus tard, le propos m’a bien fait comprendre qu’il ne s’agissait pas d’un roman pour enfants. Par contre, je n’ai jamais pu me défaire de l’idée que je « regardais/lisais » un téléroman québécois. Trois tomes, trois saisons. Beaucoup d’épisodes. Beaucoup de détails. Trop ? On ne peut s’arrêter de les visionner, surtout en rafale, mais on se dit souvent que ce n’est pas réaliste. Il arrive beaucoup d’évènements à Charles dont il finit toujours par se sortir. Le récit est très linéaire, de l’enfance à la trentaine. Sa jeunesse est dure. Il y a beaucoup d’histoires dans l’histoire. Plusieurs références à l’évolution politique du Québec de cette période. Les méchants fédéralisses en prennent pour leur rhume. Mais à la dernière page, on sait qu’on va s’ennuyer de Charles et de son petit monde, parce que Beauchemin nous a amené, mine de rien, au fond de son personnage qu’on connaît comme s’il avait fait partie de notre gang.

Lu en version numérique.

Trilogie : v.1. Un temps de chien (2004) ; v. 2. Un saut dans le vide (2005) ; v. 3. Parti pour la gloire (2006).

Membre : Verdun

Beauchemin, Yves. Charles le téméraire, Éditions Fides, 2014, 1500 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*