16 juin 2022

Cette planète n’est pas très sûre : histoire des six grandes extinctions

Jenni, Alexis

Cette planète n'est pas très sûre

Aujourd’hui, même un élève du cours primaire est au fait de la 5e extinction, celle qui a conduit à la disparition des dinosaures il y a 65 millions d’années. D’ailleurs tout un chacun peut citer les noms de plusieurs de ces animaux popularisés par des films, des bandes dessinées, des dessins animés, etc. Il est paradoxal de constater que nous en savons souvent plus sur ces animaux disparus depuis longtemps que sur ceux qui peuplent actuellement la planète.

Ce livre n’est pas le premier à traiter des extinctions qui ont frappé la vie apparue sur la Terre il y a plusieurs milliards d’années. Ainsi, celui d’Elizabeth Kolbert, intitulé La 6e extinction, extrêmement bien documenté, a fait l’objet d’une recension sur ce site le 29 décembre 2016.

L’ouvrage de Jenni met davantage l’accent sur les cinq premières extinctions, en expliquant comment les scientifiques de plusieurs disciplines contribuent à déterminer les époques où elles se sont produites, les espèces qui les ont subies, et les conséquences qui en ont découlé. Ceci constitue plus de la moitié du livre. Alexis Jenni en profite pour tailler en pièce les arguments avancés par les fondamentalistes religieux et les sceptiques de toutes sortes, rappelant que l’évêque protestant Ussher avait calculé que la création du monde avait eu lieu la veille du dimanche 23 octobre 4004 avant Jésus-Christ !

Sur cette base, l’auteur explique pourquoi on peut actuellement conclure que la 6e extinction est commencée, que nous humains en sommes responsables et que le temps est compté pour y échapper.

Membre : Pierre, abonné de la bibliothèque Germaine-Guèvremont

Jenni, Alexis. Cette planète n’est pas très sûre : histoire des six grandes extinctions, Éditions humen-Sciences, 2022, 201 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter