23 nov 2017

C’est une chose étrange à la fin que le monde

Ormesson, Jean d’

C'est une chose étrange a la fin D'Ormesson

Superbe comme tous les d’Ormesson. Il pose les questions existentielles qui sont évidemment sans réponses assurées. Il ne croit pas en Dieu, mais comprend le doute et la foi.

Une érudition extraordinaire aussi bien en sciences qu’en littérature. Il connaît plusieurs langues et a beaucoup lu. Il sait tout de l’origine scientifique du monde sur laquelle il appuie sa pensée. C’est un philosophe de la vie.

Membre : Verdun

Ormesson, Jean d’. C’est une chose étrange à la fin que le monde, Éditions Robert Laffont, 2010, 313 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*