01 avr 2021

Certaines n’avaient jamais vu la mer

Otsuka, Julie

Certaines n'avaient jamais vu la mer

La lecture de ce livre m’a appris énormément sur les raisons pour lesquelles l’on retrouve peu de Japonais ayant vécu aux États-Unis.

Au début du XXe siècle, les Japonais vivant aux États-Unis commandaient par catalogue des femmes japonaises. Ces dernières recevaient une photo de leur futur mari ainsi qu’un curriculum vitae truffé de mensonges. Leur rêve de devenir de « bonne épouse américaine » a été anéanti dans la plupart des cas.

Elles se sont retrouvées à ramasser les légumes dans des champs, à vivre dans des bunkers ou comme bonnes d’enfants, pour les mieux nantis. Elles réussiront pour la plupart à retourner dans leur pays d’origine après de multiples efforts.

Un livre coup de poing sur le sort des femmes !

Prix Femina étranger 2012.

Titre original : Buddha in the Attic

Membre : Josette G. de Montréal

Otsuka, Julie. Certaines n’avaient jamais vu la mer, Éditions Phébus, 2011, 2012, 143 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter