22 nov 2018

Ça raconte Sarah

Delabroy-Allard, Pauline

Ça raconte Sarah

Peu de livres m’ont autant emballée que celui-ci. Je l’avoue sans pudeur, j’ai retrouvé à sa lecture mes émois de jeune lectrice devant la beauté d’un texte sachant exprimer autant d’émotion.

Ça raconte Sarah est la description d’une passion amoureuse entre Sarah, la virtuose, et la narratrice, mère monoparentale et professeure de lycée. Deux femmes que rien ne prédestinait à vivre cette relation avec autant d’abandon.

Passion dévorante qui se terminera (peut-être) par la mort de l’une, qui rompra afin que l’autre ne la voit pas souffrir, et par l’abandon total de soi de l’autre, qui ne se pardonne pas d’avoir (peut-être) tué l’une afin de l’empêcher de souffrir.

L’écriture lyrique, fiévreuse, hachée, emportée, incontrôlée parfois, supporte magnifiquement le trop plein d’émotion qui rend quasiment dysfonctionnelle la narratrice. Ce besoin de l’autre la dévore physiquement et intellectuellement et elle n’est pas outillée pour y faire face.
C’est beau, sensuel, passionné, violent et ardent !

Membre : Christine, Outremont

Delabroy-Allard, Pauline. Ça raconte Sarah, Éditions de Minuit, 2018, 189 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*