18 nov 2021

Betty

McDaniel, Tiffany

Betty

J’aime la littérature américaine. J’aime découvrir de nouveaux auteurs. J’aime une histoire qui me transporte durant des heures dans des lieux loin de mon univers. J’ai retrouvé ces trois éléments dans l’inoubliable roman de Tiffany McDaniel.

L’écrivaine nous dit qu’elle est retournée aux sources de ses ancêtres – particulièrement de sa mère. Peut-on alors parler d’un roman autobiographique ? Je pense que oui.

Betty Carpenter, née en 1954, nous raconte les siens sur une soixantaine d’années dans ce qu’ils ont de meilleurs et de moins élogieux. Elle est la sixième enfant d’une famille de huit, dont le père, Landon, est un descendant des Cherokees qui ont été forcés d’abandonner leurs terres, tandis que sa femme, Alka, a eu une enfance difficile – c’est le moins qu’on puisse dire.

Les Carpenter vont vivre joies et peines, naissances et mortalités, réconciliations et déchirements, dans la petite localité de Breathed, en Ohio, où ils ont élu domicile.

J’ai adoré ce roman ; je vais suivre la carrière de cette auteure à la plume agile !

Membre : Belgique

McDaniel, Tiffany. Betty, Éditions Gallmeister, 2020, 716 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter